La maladie mentale comme une maladie physique génère parfois des incapacités qui pour la personne se traduisent dans son environnement par un handicap que l'on appelle handicap psychique.
Les conséquences du handicap psychique nécessitent alors de mettre en oeuvre un accompagnement à la vie sociale, dans des domaines aussi variés que le logement, la vie quotidienne, la continuité du soin, l'autonomie, l'intégration sociale, l'insertion professionnelle, la culture et les loisirs.

Actu


En construction

 

HANDICAP PSYCHIQUE

De quoi parle t'on ?

Lire

 

La Coordination 69

Son rôle et son fonctionnement

Lire

DOCS

Téléchargement

Lire

Archives

Espaces Membres

Lire

contact

 

Lire

 

Le mot du président

Bienvenue sur le site de la Coordination 69 Soins psychiques et Réinsertions.

Créée en 2005, l'association « Coordination 69 Soins psychiques et Réinsertions » regroupe l'ensemble des établissements publics et des associations du Rhône - dont les associations de familles et d'usagers - qui concourent aux soins, à la réadaptation et à l'insertion sociale et professionnelle des personnes en souffrance et/ou en situation de handicap psychique.

Les maladies mentales, comme les maladies physiques peuvent générer des incapacités qui pour les personnes se traduisent dans leur environnement par un handicap - appelé handicap psychique depuis sa reconnaissance par la loi du 11 février 2005 - qui nécessite alors de mettre en œuvre un accompagnement à la vie sociale et professionnelle tout en assurant la continuité des soins.

L'esprit de la loi du 11 février 2005 est de garantir pour tous l'égalité des droits et de mettre en œuvre les compensations propres à permettre aux personnes en situation de handicap une vie citoyenne en milieu ordinaire.

Réseau de Santé mentale, la Coordination 69 Soins psychiques et Réinsertions œuvre dans cet esprit pour que les personnes en situation de handicap psychique obtiennent les réponses adaptées à leurs besoins de soins et à leur projet de vie.

Quatre grands objectifs au service de cette mission :

  • Faire travailler en un réseau structuré les acteurs qui concourent aux soins, à la réadaptation et à l'insertion de ces personnes.
  • Améliorer la cohérence, la continuité et la qualité de leur prise en charge.
  • Être force de proposition auprès des pouvoirs publics afin de développer
  • les services propres à permettre leur insertion sociale et professionnelle.
  • Travailler à faire reconnaître le handicap dans sa spécificité

Le Président
Paul Monot